Mercier Van Lanschot Logo
  • Notre Histoire
  • Approche
  • Solutions
  • Nos Fonds
  • Équipe
  • Insights
Contact
Se connecter

8 façons pour compléter votre revenu de retraite

La retraite est une nouvelle phase de la vie. Une ère marquée par de nouvelles opportunités et de nouveaux défis.

Ces questions se posent également dans le domaine financier. Vos revenus professionnels disparaissent, tandis que votre pension ne compense que partiellement cette perte. En même temps, vous pensez peut-être déjà au transfert de votre patrimoine à la génération suivante. Pour de nombreux (futurs) retraités, cela signifie qu’ils cherchent des moyens de compléter leurs revenus de pension afin de pouvoir plus ou moins conserver leur ancien niveau de vie. Ils veulent aussi maintenir, voire augmenter le pouvoir d’achat de leur patrimoine en vue de soutenir financièrement leurs enfants et petits-enfants.

Que pouvez-vous faire si vous vous reconnaissez dans la situation ci-dessus ?

  1. 1. Immobilier
    L’achat d’une maison ou d’un appartement à donner en location peut être intéressant. La location d’un bien vous procure un revenu mensuel, qui est également indexé. Cela permet de maintenir votre pouvoir d’achat à niveau. Et si vous avez de la chance, vous pourrez même profiter, à terme, d’une augmentation de la valeur de votre propriété.

    Mais cette formule comporte aussi des risques : il se peut que vous ne trouviez pas directement un locataire. Ou que votre locataire ne paie pas son loyer. Ou encore que vous ayez des frais d’entretien importants pour le logement. Il n’est pas non plus certain que la valeur du bien augmentera. Il est possible que le quartier dans lequel vous achetez un logement se dégrade.

    Avec une seule propriété, vous concentrez également le risque. Une alternative consiste à acheter des logements étudiants pour les louer, ou à donner des garages en location. Attention : les règles sont plus strictes pour les logements étudiants, et pour la location de garages, vous êtes assujetti à la TVA si les revenus de la location excèdent 25.000 euros par an.

  2. Compte à terme
    Si vous optez pour un compte à terme à plus d’un an, les intérêts de votre dépôt seront versés chaque année sur un compte à vue ou un compte d’épargne. Vous pouvez utiliser cet argent pour compléter vos revenus. En souscrivant plusieurs comptes à terme et en répartissant soigneusement les échéances, vous pouvez également vous assurer que votre argent est débloqué à intervalles réguliers. À ce moment-là, vous pouvez choisir d’utiliser cet argent pour un achat, pour le réinvestir ou faire une donation à vos enfants ou petits-enfants.

    Cependant, aujourd’hui, les faibles taux d’intérêt sur les comptes à terme ne compensent pas l’inflation. Le pouvoir d’achat de votre épargne est dès lors affecté.    

  3. Beleggingsfonds

    Vous pouvez également placer votre argent dans un fonds d’investissement. L’avantage est que le risque est immédiatement réparti sur plusieurs actions et obligations ou sur un mélange de celles-ci, de sorte que vous ne dépendez pas d’un seul actif.

    De plus, la gestion est assurée par des professionnels qui suivent le marché de près. Le rendement (attendu) dépend des actifs dans lesquels votre fonds investit. Cela peut dépasser les espérances, mais aussi être décevant. Si les marchés financiers se détériorent, la valeur de votre investissement diminuera également. Il n’y a aucune garantie d’un éventuel rendement.

    Dans le pire des cas, vous pouvez même perdre de l’argent. C’est également le cas si vous investissez dans un fonds obligataire. Bien que les obligations rapportent un petit intérêt chaque jour, une hausse des taux d’intérêt fait perdre de la valeur aux obligations qui ont été émises à des taux d’intérêt plus bas.
    Pour compléter vos revenus, vous pouvez vendre des parties de vos fonds à intervalles réguliers.
  4. Actions et obligations
    Vous pouvez également investir vous-même dans des actions et des obligations. Vous constituez dès lors votre propre fonds d’investissement. Assurez-vous d’avoir une bonne répartition. L’achat de cinq actions immobilières différentes ne répond pas à cette définition.

    Un portefeuille d’actions ou d’obligations propre vous permet de percevoir des dividendes et des intérêts avec lesquels vous pouvez compléter vos revenus. Il n’y a toutefois aucune certitude quant à l’ampleur de ceux-ci.  

  5. Assurances épargne et placement
    Une autre option consiste à opter pour des assurances épargne et placement. .

    Avec une assurance épargne - en jargon technique, une branche 21 -, une compagnie d’assurances vous offre un revenu de base garanti pendant une période déterminée. En outre, vous pouvez encore obtenir une participation aux bénéfices si l’entreprise peut réinvestir votre versement avec profit et si ses résultats le permettent. En d’autres termes, votre capital nominal ne peut pas diminuer, il ne peut qu’augmenter.
    Dans le cas d’une assurance placement - en jargon technique, une branche 23 -, la compagnie d’assurances réinvestit votre versement dans un fonds. L’évolution ultérieure de la valeur dépend entièrement de l’évolution de ce fonds. Cette valeur peut donc aussi bien augmenter que diminuer.

    La spécificité de l’assurance épargne et placement est que vous pouvez facilement désigner un bénéficiaire, ce qui est utile dans le cadre d’une planification successorale. Vous pouvez ainsi désigner l’un de vos enfants ou petits-enfants ou même un tiers comme la personne à qui l’assurance doit être versée à votre décès ou à une certaine date. Attention, vous devez tenir compte des héritiers privilégiés à cet égard. Vous pouvez également, si vous le souhaitez, changer le bénéficiaire à tout moment. Les assurances sont également liées à des coûts.

  6. Cryptomonnaies
    Vous pouvez également investir une partie de votre patrimoine dans des cryptomonnaies. Selon un récent sondage, plus de 500.000 Belges l’ont déjà fait. Sachez toutefois que la valeur des cryptomonnaies peut fortement fluctuer. Il existe également des cryptomonnaies dont la valeur est liée à l’euro ou au dollar, mais cette garantie n’est pas étanche.

  7. Or
    Vous pouvez aussi investir une partie de votre patrimoine dans l’or. Pour beaucoup, cela reste une sorte d’assurance pour les périodes de turbulence ou de forte inflation. Cependant, l’or ne rapporte pas d’intérêts. En période de hausse des taux d’intérêt, le prix peut être sous pression. Néanmoins, un investissement dans le métal précieux peut être intéressant dans un portefeuille d’investissement.

  8. Gestion de patrimoine
    Si vous n’arrivez plus à avoir une vue d’ensemble ou si vous souhaitez l’aide d’un expert pour gérer votre patrimoine, vous pouvez faire appel au gestionnaire de patrimoine de votre banque. Celui-ci peut reprendre intégralement la gestion de vos avoirs dans le cadre convenu avec vous. Il peut également vous conseiller sur chaque étape de votre démarche, en vous laissant la décision finale. Dans le premier cas, on parle de gestion discrétionnaire, dans le second, de gestion assistée.

    Il n’existe pas de solution universelle. La situation de départ de chacun est différente. Pensez aux personnes qui forment une famille recomposée. Les objectifs peuvent également différer : il y a ainsi notamment les personnes qui veulent encore profiter elles-mêmes de la vie et celles qui veulent surtout choyer leurs enfants. La volonté de (pouvoir) prendre des risques diffère également d’une personne à l’autre.

    Cela signifie que chacun a besoin d’une solution sur mesure qui combine les différentes options d’investissement. Un entretien sans engagement avec votre gestionnaire de relations vous aidera dans votre démarche.

Investing together

Notre histoire
  • Historique
  • Mission et Expertise

Approche
Solutions
Insights
Documents

    Travailler chez Mercier Van Lanschot

    © Mercier Van Lanschot 2024SécuritéPrivacy & cookiesDisclaimer